ACLIMATATION

L’achat d’un koï est toujours un moment plein d’émotions pour les passionnés que nous sommes. Dès notre retour à la maison, nous sommes impatients de mettre notre nouvelle acquisition dans le bassin. Il ne faut pas se presser et faire ce que l’on appelle une acclimatation, c’est indispensable pour que cela ne tourne pas au cauchemar. En effet, l’eau de votre revendeur n’a surement pas les mêmes caractéristiques que celle de votre bassin (PH, température, dureté,….) et si cette étape n’est pas bien effectuée, le stress engendré peut déclencher ultérieurement des maladies.

Il existe plusieurs méthodes pour l’acclimatation, mais celle que je vais vous décrire est celle que beaucoup de personnes pratiquent. Il est bien évident que le koï que vous allez introduire dans votre bassin a subit une quarantaine sans failles de la part chez votre professionnel et que ce poisson est exempt de parasites et autres infections bactériennes.

Donc une fois chez vous avec le poisson, sous oxygène dans sa poche de transport, il faut laisser flotter le sac dans votre bassin pendant un minimum de 30 à 45 minutes afin que les échanges de températures puissent se faire. L’eau à l’intérieur du sac aura alors atteint la même température que celle de votre bassin.

Est-il utile de préciser que lorsque que vous mettrez à flotter le sac, cela ne se fera pas en plein soleil ? Si c’est le cas, il faut maintenir le sac prêt du bord du bassin et le protéger des rayons du soleil à l’aide d’un parasol ou d’un carton mis à plat dessus…. Certains vont ouvrir le sac qui flotte encore dans le bassin à l’aide d’un cutter et faire entrer de l’eau progressivement dans le sac. Je ne préconise pas cette méthode, l’eau de transport va finir dans votre bassin et je ne suis pas fan de cela. Je préfère mettre le sac dans une bassine (bowl) empli de 15 cm d’eau de votre bassin (mettre une hauteur d’eau adaptée à la taille de votre koï).

Ensuite, j’ouvre le sac à l’aide du cutter et je fais entrer l’eau de la bassine très progressivement (attention au cutter. Il ne doit pas blesser un koï qui s’agite). Je fais cela pendant 10 minutes et seulement à partir de ce moment, le koï retrouve son nouvel habitat. Je le transfert à l’aide une épuisette chaussette. Certains font un bain de sel avant d’introduire le koï au bassin. Cela fera partie d’un nouvel article à venir.

Laisser un commentaire