FILTRATION BIO (NH3, NO2, NO3)

Les déchets organiques des kois produisent de l’ammoniac (NH3) qu’il faut éliminer dans le bassin grâce à une filtration biologique. Cette dernière doit être accompagnée en amont d’une filtration mécanique qui va la “soulager” en éliminant les particules les plus grosses. La filtration biologique permet d’héberger des bactéries qui ont un double rôle :

  • Réaliser la nitritation : Oxydation de l’ammoniac en nitrite (NO2). Ce sont les bactéries Nitrosomonas qui agissent et elles ont besoin d’un support. Ce dernier doit être rugueux et de surface importante à l’intérieur du filtre biologique. Cette réaction consomme de l’oxygène, se ralentit pour une température inférieure à 12°C et est stoppée pour une température inférieure à 5°C. La nitritation est fortement favorisée lorsque le pH devient supérieur à 7,5.

  • Réaliser la nitratation : Oxydation du nitrite en nitrate (NO3). Ce sont les bactéries Nitrobacter qui agissent et elles ont aussi besoin d’un support à l’intérieur du filtre biologique. Cette réaction consomme également de l’oxygène, et possède les mêmes contraintes en température que la précédente. Par contre, la nitratation est fortement favorisée lorsque le pH devient inférieur à 7,5.

En conclusion, il faut fortement oxygéner le bassin au quotidien et avoir un pHproche de 7,5 qui sera le meilleur compromis pour la nitrification (ensemble nitritation-nitratation).Remarque importante : La nitratation acidifie l’eau du bassin. Il faut donc maintenir le pH constant grâce à la présence permanente de sels carbonatés. Pour cela, il faut maintenir le KH à un taux suffisant.

Laisser un commentaire