TROUSSE D’URGENCE

Que faut-il avoir pour les soins des koi en cas de problèmes ?

Avant tout traitement et en cas de comportement anormal des koi, il faut faire des tests de la qualité de l’eau. Les paramètres à vérifier sont toujours les mêmes, à savoir les taux d’oxygène, d’ammoniaque et de nitrites et dans un second temps les niveaux de KH et de GH. Si un des paramètres sort des seuils critiques, il faudra y remédier rapidement, souvent tout rentre dans l’ordre et les koi retrouveront un comportement normal.Si les paramètres de l’eau sont bons, il faudra faire des frottis si les koi se frottent, miroitent, restent apathique, qu’il y a une hyper production de mucus, le koi reste isolé et à les nageoires colées contre son corps.

L’étude au microscope permettra de déterminer quel parasite provoque ces comportements anormaux.En cas d’attaque bactérienne (rougeurs, ulcères, nageoires comportant des rougeurs ou étant endommagée), il faudra faire un prélèvement à l’aide d’un écouvillon afin de bien déterminer l’antibiotique à administrer.Pour répondre dans les grandes lignes à notre question du début de notre sujet, voici des produits à avoir dans notre trousse de secours dès que l’origine du problème est identifié :

– PROBLEMES BACTERIENS :

En préventif et pour diminuer la pression bactérienne, le SUPERTAB est le produit de base, à utiliser entre 2 et 4 fois par mois.

La chloramine T (se rapprocher de son revendeur pour le dosage de la chloramine car le dosage est différent en fonction des paramètres de l’eau PH et KH). Pendant le traitement, il faut arrêter la filtration pendant 5 à 6h00 pour ne pas flinguer la bio.

Permanganate de potassium.

– PROBLEMES PARASITAIRES et CHAMPIGNONS :

La Chloramine T (se rapprocher de son revendeur pour le dosage de la choramine car le dosage est différent en fonction des paramètres de l’eau). La chloramine est efficace contre les Costia, les points blancs. Les Dactylogyrus et Gyrodactylus sont également susceptibles d’être éliminés par la Chloramine T.

ALPAREX de Colombo est un traitement qui permet d’agir sur les parasites des koi tels les que Ichtyo bodo, Chilodinella et Trichodine. Il faut bien oxygéner le bassin pendant le traitement..

LEXNEX PRO contre les vers de peau gyro et dactylogyrus. FMC : Contre les parasites de type point blanc, chinodelle, costia et champignons (saprolegnia).

Permanganate de potassium contre les parasites Trichodina, Costia, Chilodonella et les champignons (Saprolegnia, Achlya). Il faut bien oxygéner le bassin pendant le traitement.

Votre trousse devra donc avoir :

– Au moins un produit permettant de traiter les parasites monocellulaires et un autres pour traiter métazoaires (gyrodactylus et dactylogyrus).

– Un produit anti bactérien

– De quoi faire les soins pour traiter des ulcères et des petites lésions : Eau oxygénée pour nettoyer les plaies, propolis pour couvrir les plaies après avoir fait la désinfection à l’aide de l’eau oxygénée, un produit permettant de calmer les koi pour pouvoir faire les soins, des cotons tiges, des seringues à insuline,…….

ESPRIT KOI ne pourra être tenu responsable en cas problème ou de mauvaise utilisation des divers produits énoncés dans l’article, les dosages à administrer devront être demandés à votre revendeur.Les produits nommés dans l’article ne font pas l’objet de sponsoring, ils font partis des produits couramment utilisés par beaucoup de passionnés des bassins. La liste est très loin exhaustive, à charge de chacun de faire sa propre expérience, de voir avec son revendeur et de compléter comme bon lui semble sa trousse de secours.

Si un seul koi est touché, ne pas forcément traiter tout le bassin mais dans l’idéal, plutôt isoler le koi malade dans un bac de maintenance.

Laisser un commentaire